Le golf augmente de 5 ans l’espérance de vie !

Une étude suédoise portant sur plus de 300 000  golfeurs a clairement démontré une augmentation de l’espérance de vie des golfeurs de 5 ans par rapport à la population générale .

Cette étude a été publiée dans une revue scientifique sérieuse ( Golf: » a game of live and deth-reducted motality in swedish golf players Farahmand »journal of medecine and science in sports,27 mai 2008).

Ses auteurs ont comparé la longévité des adeptes de la petite balle blanche à celle d’hommes et femmes d’âge et de niveau socio-économique identiques. Alors , certes , il est indéniable que le fait de marcher régulièrement est bénéfique.

Le « plus » du golf se situe aussi ailleurs. Les spécialistes parlent de « prévention par la socialisation »

Car le golf permet de faire des parties avec ses amis ou des personnes que l’on ne connait pas . Il se crée donc des liens entre les personnes qui se retrouvent autour d’un vers, d’un repas, ou d’une partie .

Si un joueur ou une joueuse se rend compte qu’il ne tient plus le rythme, qu’il s’essouffle plus vite que les autres ou qu’il est anormalement fatigué à la fin de la partie, il va en général consulter son médecin. ce qui permet de détecter rapidement un éventuel problème de santé. Et donc de le gérer précocement.

D’autre part , la marche tranquille et prolongée ( un parcours de 18 trous fait en moyenne 7 kilomètres), entrecoupée de pauses le temps que tous les partenaires frappent leur balle, a en effet bénéfique sur le taux de « bon « cholestérol.

Cette activité réduit donc les risques de maladie cardio-vasculaires…. à condition évidemment de la pratiquer régulièrement.

I swing under the rain !

Il fallait bien que je reprennes l’entrainement .

Un arrêt de 15 jours et mes concurrents du grand trophée 2012 se détache.

Je dois donc rapidement me remettre à la compétition .

Je me suis inscrit le vendredi 4 mai à une compétition de classement.

Je ne suis pas du genre à me présenter à une compétition sans préparation.

 

 

 

 

 

 

Aujourd’hui , mercredi 4 mai 2012, il pleut à nouveau .

La pluie de me décourage pas .

Elle ne doit pas vous décourager si vraiment vous voulez progresser.

Je vous l’avez déjà dis dans mon article : Pourquoi faut il jouer au golf lorsqu’il pleut ?

Pas de bon entrainement sans un objectif d’entrainement et un plan d’entrainement précis et rigoureux .

Mes objectifs : retrouver un swing fluide et régulier .

Taper chaque balle avec une cible .

Travailler ma routine.

Visualiser la trajectoire de balle, avant de taper quelque soit le coup à jouer .

Je commence par un entrainement sur le practice , ou je répète mes gammes : swing, balle frappée avec chaque club.

Une cible pour chaque coup.

Une visualisation pour chaque coup.

Puis mise en pratique par un parcours .

Je vous conseille de jouer le plus souvent possible .

Mieux vaut réaliser une heure et demie de parcours ,qu’une heure et demi de practice .

 

 

 

 

 

Je n’ai pas le temps de faire plus que 11 trous , ce qui est déjà pas mal pour une reprise .

Je vous conseille également de ne pas partir sur un parcours, même si c’est pour vous entrainer sans une stratégie et un objectif .

Mon  premier objectif est de marquer des points sur les 3 premiers trous.

En effet à chaque compétition que j’ai réalise , le premier trou ( par 5 ) , je marque 0 points, le numéro 2 : 1 à 2 points max et le numéro 3 : zéro point .

Je dois donc absolument gagner des points sur c’est trois trous pour améliorer mon index .

Mon deuxième objectif est de m’imposer de visualiser chaque coup et laisser aller mon swing en mode automatique .

Mon troisième objectif est de réaliser un score en dessous de mon index.

Après 45 minutes de practice , je me mets au départ du 1, sous la pluie .

J’applique à la lettre les consignes que je me suis imposé .

Trou numéro 1 : je marque 1 point

Trou numéro 2 : je marque 2 points

Trou numéro 3 : je marque 2 points

 

 

 

 

 

 

 

Objectifs atteint !

J’arrive au trou numéro 9 avec 3 points en dessous de mon index , avec au passage un putt à 5 mètres en pente que je prépare en visualisation et que je rentre 1 coup !

Bon ce n’est pas mon putt le plus long .

J’en avais réussi un lors de ma dernière compétition avec la même technique à 20 mètres.

j’arrive au trou numéro 11 sur une moyenne de 28 , soit trois coup en dessous de mon index .

Normalement je marque plus de points sur le retour .

Je suis donc sur une bonne tendance.

Au fur et à mesure du parcours , j’améliore mon drive qui lors des premiers trous partaient en slice, pour être sur les derniers trous , plein centre du fairway et à plus de 200 mètres malgré le vent .

Bilan : mes trois objectifs ont été atteint .

Mon travail sur le mental , sans jouer porte ses fruits !

Jean-luc le golfeur heureux.

Merci de laisser vos commentaires !

 

Les clubs de golf

Dans les années 1930 , les joueurs utilisaient autant de clubs qu’ils voulaient et les caddies s’épuisaient à tirer d’énormes sacs.

C’est pourquoi les associations majeures de golf ont décidé de limiter le nombre de clubs à 14 !

Pour un joueur moyen, la série idéale est la suivante: un driver , des bois 3 et 5 , un hybride , de fers de 4 à 9 , un pitching-wedge, un sand-wedge et un putter.

Le driver et le bois 3 servent au départ pour le par 4 et 5.

Les têtes modernes en titanium permettent les coups les plus longs jamais réalisés.

 

 

 

 

 

 

L’hybrique est un bois de parcours qui remplace le fer trois , plus facile à jouer

Pour les fers , le choix du club se fait en fonction de la distance à parcourir . Du fer 9 pour les plus courts au 4 pour les plus longs.

 

 

 

 

 

 

 

Le pitching-wedge est un club très ouvert, en dessous du fer 9, qui permet de réaliser les approches

Le sand-wedge est un club, encore plus ouvert qui permet les sorties de bunkers .

Le putter est le club dont on se sert sur le green , pour terminer le trou .

 

 

 

 

 

 

On conseille souvent aux débutant de n’acheter qu’une demie série de clubs composée d’un bois 3 et d’un bois 5 avec des fers  de nombre pair ou impair.

Vous la complèterez par la suite, en achetant les autres clubs quand vous serez suffisamment expérimenté.

Il est nécessaire que les bois soient du même modèle que les fers, mais  ils doivent être parfaitement assortis en ce qui concerne l’équilibre et le poids.

 

jean-luc le golfeur heureux

Régle de golf : Entrer la balle et donner le coup !

Il est très important de bien connaitre les règles de golf lorsque l’on joue en compétition.

Cela  vous permettra de ne pas perdre de point inutilement.

Cela évitera également des contestations qui pourraient vous faire perdre votre sang froid et votre concentration.

Vous pourrez également compter les points de votre partenaire sans hésitation .

 

 

 

 

 

 

Enter la balle et donner le coup

Vous savez bien , souvent lorsque l’on joue des parties entre amis , hors compétition et que la balle ne se trouve qu’à quelques centimètres du trou , souvent l’on dit : Donné !

Ce qui veut dire que le joueur n’a pas besoin de jouer le coup car l’on considère qu’il va réussir son coup .

Pourtant il arrive régulièrement et même pour les pro , de louper une balle à quelques centimètres.

Que dit la règle :

En principe, un joueur doit obligatoirement terminer le trou avec la balle jouée depuis le départ, sinon il risque la disqualification.

Les balles ne peuvent être échangées qu’entre deux trous ( excepté si la balle est perdue ou se trouve dans un obstacle d’eau, etc…).

Ce n’est que dans certains modes de jeu (ex: strableford )qu’il est possible d’abandonner un trou sans avoir entré sa balle car dans si le joueur à jouer trou de coup , l’on sait qu’il est inutile de continuer car il ne marquera aucun point.

Match play : le joueur peut donner le coup suivant à son adversaire en le déclarant comme entré dans le trou. Les coups donnés ne peuvent être ni refusés, ni retirés. Si celui à qui le coup a été donné termine le trou quand même, cela ne changera rien au résultat.

jean-luc le golfeur heureux

Un point sur mon classement le grand trophée !

Voilà maintenant 15 jours que je n’ai pas tapé une balle de golf . Je ne vais donné raison pour cette disparition des parcours. Voyage en Corse, travail , pluie , même si je vous ai dit que j’adorais jouer sous la pluie . Bon mon index n’a pas bougé , mais ou en suis je au niveau du classement du grand trophée 2012 ?

Voyons les résultats du classement !

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien , je suis maintenant 11ème . C’est normal , je n’ai fait que 2 compétitions !

Le premier a joué 6 compétitions . Soit 4 de plus que moi !

Si l’on analyse plus en détail , on s’aperçoit que parmi les joueurs qui n’ont joué que 2 compétitions ,je suis 2ème .

Je dois donc me remettre très rapidement à l’entrainement et m’inscrire à de nombreuses compétitions .

Je me fixe comme objectif de réaliser au moins 6 compétitions pour le mois de mai ! Et 6 également en juin !

Bon, je ne pourrais pas jouer lundi . je me remettrai à jouer Mardi 1 er Mai .

jean-luc le golfeur heureux

Comment grâce à une journée passée avec Aurélien Amacker , j’ai eu une idée géniale !

Aurélien Amacker est  un blogueur de 32 ans, globe-trotter et auteur des blogs à succès : Read Me I’m Famous, Web Entrepreneur Débutant et bloguer.tv .

Suite à un coaching que nous avons réalisé ensemble , j’ai assisté ce samedi à son nouveau séminaire : »créez-vendez » . Je devais réalisé  un reportage  photos  . J’en ai surtout profité pour l’écouter.

J’ai tout de suite était captivé par sa capacité à nous raconter une histoire: son histoire dans laquelle il nous raconte que, suite à un licenciement , il est parti en Australie .

Dans ce pays dans lequel il venait d’arriver , il a très vite monté une affaire qui lui a permis de réaliser 100 000 € d’économie en 1 an .

A son retour en France , voyant que certain marketeur gagnaient de l’argent grâce à ses blogs , il s’est lancé dans cette activité pour pouvoir être libre et voyager.

Et après avoir gagné 2.50 € en 1 an , il a régulièrement monté ses revenus pour atteindre une vente orchestrée qui lui a rapporté 500 000 € de chiffre d’affaire en quelques semaines.

Au travers de son histoire , l’on se rend compte que finalement son licenciement fût une chance qui lui permit d’atteindre ses rêves. Qu’il est possible de partir de Zéro  et atteindre les sommets . Que l’on peut partir de 2.50 € de revenu par an , pour atteindre 500 000 € en moins de deux ans .

Pourquoi a t’il réussi ?

Grâce à sa persévérance, à une réflexion intelligente , à un travail acharné pour devenir un expert dans  son domaine, une bonne analyse .Grâce également à une régularité dans son travail et surtout grâce à un mental de champion !

Cela ne vous rappelle rien ?

Finalement toutes les qualités que je préconise pour réussir dans le golf !

Et en écoutant parler Aurélien, en suivant sa formation , en faisant le lien entre son histoire et mon projet de blog , j’ai eu une idée géniale !

J’ai eu l’idée de ……………………………….

Bon ,vous n’alliez tout de même pas croire que j’allais vous donner cette idée géniale à la fin de cet article ?

Je vous la dirai dans un de mes prochains articles en espérant vous revoir prochainement sur mon blog .

En attendant ,n’oubliez pas de vous inscrire à ma liste .

jean-luc

Comment progresser au golf sans jouer au golf ?

Je sais , vous devez vous dire : il est bizarre Jean-Luc . Il nous dit qu’il veut progresser , gagner 18 points d‘index pour jouer – de 18 et puis il reste chez lui.

Cela fait maintenant 15 jours que je n’ai pas joué au golf depuis ma dernière compétition. Et oui, il se la coule douce le Jean-luc . Tranquille , il a gagné 5 poins d’index en 2 jours et maintenant il se repose . Et il veut nous faire croire qu’il espère avoir un mental de champion !

Bon je ne vais pas vous raconter d’histoire. C’est vrai que comme j’ai un peu d’avance sur mon tableau de marche , je suis parti quelques jours en Corse. Je me suis occupé de mon blog . Vous avez remarqué le nouveau design ?

Malgré tout , chaque jour j’écris un article .

Autour de moi , j’entends dire : ça ne sert à rien d’écrire un article par jour. C’est trop , ça prend trop de temps ! Deux ou trois articles par semaine suffisent largement !

Mais je suis têtu. Alors je continue à écrire un article par jour, même quand je pars en vacances.

Quel en est le but ?

Tout d’abord , je continue à penser chaque jour au golf , même si je ne joue pas . J’y pense régulièrement . Je m’entraine à la visualisation. Je joue au golf dans ma tête dans mon esprit . Je fais et refais mon swing dans ma tête . Je mime mon swing par la gestuelle , je m’en imprègne . J’élabore des plans d’entrainement . Et surtout je vous écris des articles !

Écrire donc un article par jour , me permet de continuer à progresser au golf sans jouer au golf .

Et puis en travaillant  chaque jour mes articles , je m’améliore dans l’art de l’écriture .

Les idées viennent plus facilement .Le style s’améliore et je travaille le mental .

Car écrire un article par jour prend effectivement beaucoup de temps, demande de l’énergie, de la force, de la volonté.

Et c’est exactement les qualités indispensables pour progresser au golf.

Et quand je travaille le mental pour écrire mes articles, je travaille également le mental pour réussir au golf !

Voilà entre autre comment je pense progresser au golf sans jouer . Je vous expliquerai dans un autre article , d’autres stratégies pour progresser sans jouer !

Jean-luc

Le vocabulaire golfique : la lettre B

Il est nécessaire de bien connaître le vocabulaire relatif au golf pour bien appréhender le jeu. Voici un lexique de golf qui vous permettra de connaître les termes qui reviennent régulièrement lors d’un parcours ou d’une discussion sur le golf.

 

  1. Backdoor : Terme utilisé lorsque la balle fait le tour du trou et rentre par l’arrière.
  2. Backspin : Effet rétro donné à la balle par les champions.
  3. Backspin :Mouvement arrière du swing débutant au sol et se terminant au-dessus de la tête. On utilise également « montée »
  4. Balata :  Gomme extraite d’un arbre d’Amérique Tropicale utilisée dans la fabrication des balles. Elle leur confère un toucher inimitable.
  5. Balle :Une balle de golf doit avoir un poids inférieur à 1,620 onces (45,93gr) et un diamètre supérieur à 1,680 pouces (42,67mm).
  6. Balle perdue :Peut être recherchée pendant cinq minutes. Au-delà, le joueur est pénalisé d’un point et doit jouer une autre balle depuis l’endroit où il avait tapé la précédente.
  7. Balle provisoire : Balle jouée par sécurité avant de partir à la recherche d’une balle égarée. Si la première n’est pas retrouvée, la balle provisoire devient la balle en jeu, avec un point de pénalité.
  8. Birdie :Trou joué en un coup au-dessous du par.
  9. Bogey :Trou joué en un coup au-dessus du par. Double Bogey : deux coups au-dessus du par. Triple bogey, etc.
  10. Bois :Club à grosse tête ronde utilisé au départ. La plupart sont aujourd’hui en métal
  11. Bois de parcours :Bois joué après le départ, sur le fairway ou dans le rough
  12. Bois de métal :Nom actuel donné au driver et aux bois de parcours dont les têtes sont en acier inoxydable.
  13. Brut :Score global sans tenir compte du handicap.
  14. Bunker :Obstacle creux rempli de sable, placé sur un fairway ou autour du green

 

jean-luc

 

Mon premier classement au grand trophée 2012

Le grand trophée est une compétition qui se joue que 6 mois et qui prend en compte chaque compétition réalisée par les participants.

Ce qui compte n’est pas le classement final , mais la progression que l’on obtient , ce qui met tous les jours à égalité  car chacun dans sa catégorie peut espérer progresser plus qu’un joueur mieux classé.

Il récompense également les joueurs qui participent à de nombreuses compétitions.

Les 4 premiers de chaque série ainsi que les meilleurs progression de chaque mois seront qualifiés pour le finale qui se jouera en octobre sur le parcours du national à Saint Quentin.

Pour mes 2 premières compétitions j’ai totalisé 154 points . 1 fois 70 points pour avoir progressé de 2 d’index, 1 fois 80 points pour avoir progressé de plus de 2.5 d’index et 2 points par compétition soit un total de 154 points . Ce résultat me positionne directement à la troisième place .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est plutôt très encourageant pour mes débuts en compétition cette année.

Il va falloir maintenant garder cette place et pour cela m’inscrire chaque semaine à une compétition.

J’encourage tout ce qui lise cet article de vous inscrire au grand trophée, cela vous obligera à vous entrainer et vous surpasser pour progresser et vous progresserez.

jean-luc

Ou en est mon index ?

 

Il est temps de faire le point sur mon objectif de départ . Nous allons voir aujourd’hui ou en est mon index .Je rappelle que lorsque j’ai créé ce blog le 7 Avril 2012 , mon index était de 36 !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’y suis parvenu en 4 compétitions .

Puis j’ai stagné. En fait j’ai eu le malheur de prendre un cours avant une compétition et cela m’a complètement déréglé et au lieu de jouer sur une base de 28-30 , je jouais sur une base de 36-38 !

J’ai donc arrêté la compétition et même complètement le golf pendant les mois d’hiver ( décembre, janvier et février ) pour reprendre début Mars.

Je me suis entrainé régulièrement .

Je reviendrai dans un autre article sur mon entrainement .

Puis je me suis inscrit au championnat de mon club , pour voir ou j’en étais réellement en situation de jeu réel !

A la fin des 2 journées de compétitions j’ai réussi à jouer dans les 28 .

Ce qui m’a permis de descendre mon index de 5 points pour me classer 31 !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-luc

Comment réaliser un bon entrainement au putting ?

Je pense qu’une des clefs de la réussite pour réaliser un bon score sur un parcours de golf , est de réaliser moins de 36 putts. En effet si vous réalisez 36 putts , vous êtes dans le par , pour la partie « putting » .

Il ne vous reste plus qu’à n’être pas trop mauvais sur les mises en jeu , le jeu court et le petit jeu pour ramener une carte plus qu’honorable .

En s’entrainant régulièrement je pense que l’on peut atteindre un score de 32, voir de 30 putts , soit – 6 sous le par .

Pourtant quand on va sur un practice , il est plus que fréquent de voir que tous les tapis sont pris , par contre il y a peu de monde sur le putting green .

Peut être parce que le putting semble si simple que l’on se dit qu’il est inutile de s’entrainer ?

Peut être parce que l’entrainement semble si rébarbatif , que l’on préfère taper de long drive qui sont plus spectaculaires et font plus viril ?

C’est pourquoi je vais vous donner une méthode pour vous entrainer au putting .

Je m’impose à moi même de ne jamais quitter le practice sans un entrainement au putting .

Dans l’idéal , il faudrait même y consacrer la moitié du temps d’entrainement , car le putting correspond à 50 % du par d’un parcours de golf .

 

 

 

 

 

 

  1. Commencer par travailler les putts courts   
  2.     Les putts d’un mètre doivent être rentrés sans hésitez pour accroître votre confiance et faire baisser votre index de jeu,prenez cinq balles que vous placées autour du trou à 50 cm. Tapez-les les unes après les autres. Si vous les rentrez toutes, recommencez cet exercice en vous éloignant de 50 cm de plus, jusqu’à atteindre une distance de 2 mètres . L’on dit qu’un joueur pro réussi 100% de ses putts à moins de 2 mètres.Par contre, si l’une de vos balles ne rentre pas directement, recommencez l’exercice du début.Cet exercice de golf peut être frustrant mais se révèle particulièrement efficace pour améliorer votre jeu de putt.
  3. Travailler les putts longs :   Lorsque vous êtes à plus de 5 mètres du drapeau, votre objectif est de placer la balle dans un cercle de 50 cm de diamètre dont le centre est le trou. Vous pouvez matérialiser ce cercle par des tees.Cela vous permettra de relativiser votre résultat si la balle ne rentre pas dans le trou directement et de réduire vos coups de putter sur le parcours.Un putt à 50 cm doit normalement rentrer à tous les coups avec un bon entrainement.
  4. Organisez vous un parcours sur le putting green                                                                                                                            En suivant l’ordre des drapeaux, jouez vos putts avec une balle. Fixez-vous un objectif concret de résultat (par exemple une moyenne de 2 putts). Notez à chaque séance votre performance afin d’évaluer au fur et à mesure votre progression.
    Le fait de ne jouer qu’avec une seule balle de golf vous permet de travailler votre instinct et votre lecture naturelle des putts. Vous n’avez droit qu’à un seul coup ce qui vous permet également de travailler avec votre putter sous pression.
  5. Faites une compétition de golf  : Si vous  avez encore un peu de temps trouvez un partenaire avec lequel partager l’exercice ci-dessus. Cela permet d’accroître l’intérêt de l’entrainement au putting et de vous stimuler. vous pouvez également jouer pour un euro symbolique ou une boisson au bar pour intéresser votre partie et vous mettre sous pression.

En suivant régulièrement cet entrainement vous verrez votre score de putting baisser ainsi que celui de votre carte.

Jean-luc

Le vocabulaire golfique : lettre A

Il est nécessaire de bien connaître le vocabulaire relatif au golf pour bien appréhender le jeu. Voici un lexique de golf qui vous permettra de connaître les termes qui reviennent régulièrement lors d’un parcours ou d’une discussion sur le golf.

Aujourd’hui nous allons traiter la lettre A

  1. Accompagnement :après avoir frapper la balle, les mains et la tête de club, finissent l’arc de cercle du swing .
  2. Ace: trou en 1
  3. Adresse : la position du joueur au départ avant de taper la balle
  4. Air-shot :coup dans le vide , soit au dessus de la balle, soit à coté .Erreur souvent du débutant
  5. Air de départ :surface ou le gazon est coupée ras . C’est la seule zone ou le joueur peut se servir d’un tee pour élever la balle
  6. Albatros: coup jouer en 3 coups au dessous du par
  7. Alignement :position du corps par rapport à la cible,qui détermine la face du club devant la balle et donc déterminer la direction de la balle .
  8. All square :terme déterminant deux joueurs à égalité à la fin ou au cours d’un match play
  9. Aller: se dit des 9 premiers trous d’un parcours 18 trous
  10. Amateur: joueur qui ne vit pas du golf ou qui ne gagne pas d’argent grâce au golf
  11. Amovible : obstacle que l’on peut déplacer sans pénalité
  12. Approche : petit coup en direction du green et proche du green
  13. Approche putt : approche sur le green suivi d’un seul coup de putt
  14. Arc : Courbe dessinée par la tête de club pendant le swing
  15. Armer :plier les poignets en haut du backswing
  16. Avant green : partie du terrain la plus proche du terrain, ou l’herbe est coupée plus court que sur le fairway, mais moins que sur le green
  17. Aveugle : trou sur lequel on ne peut apercevoir le green de l’aire de départ

jean-luc

Pourquoi travailler le putting est essentiel pour s’améliorer au golf ?

 Le putting est  un domaine de jeu abordable par tout joueur. Pas besoin d’avoir un physique hors norme, pas besoin d’être jeune. Même un débutant peu réussir un putt , alors que pour réussir un Drive à 250 m est une autre histoire.

Pourtant le putting est en général le compartiment de jeu que les golfeurs aiment le moins travailler car le practice du putting est souvent assez rébarbatif.

Votre objectif doit être comme celui de bon nombre de joueurs, c’est à dire d’atteindre une moyenne de 36 putts par parcours maximum. . Si vous faites le calcul, cela signifie simplement que près de la moitié des coups de golf que vous tapés sont des putts !! Afin d’améliorer vos scores, consacrez du temps au putting.

 

 

Je conseille de consacrer la moitié de son entrainement au putting l’objectif de 30 à 32 putts par partie. Un bon putting vous permettra d’être serein sur le parcours et de baisser considérablement votre index.

 

 

 

Nous verrons dans un autre article comment s’entrainer au putting .

jean-luc

Pourquoi participer au grand trophée 2012 ?

Quel que soit votre niveau, jouez le Grand Trophée !

 

 

 

 

 

 

 

Un championnat unique
Durant 6 mois, le Grand Trophée est ouvert aux 418 000 licenciés de la Fédération française de golf, quel que soit leur niveau, sur 600 golfs homologués par la ffgolf.
Un championnat 100% plaisir
Vous jouez quand vous voulez, où vous voulez, sur votre golf habituel ou un golf de votre choix, en compétition « individuelle » de club ou fédérale.
Un championnat richement doté
Voyages, matériel, coffrets, vêtements… Vous pouvez recevoir de nombreux lots, quel que soit votre score, si vous êtes l’un des heureux gagnants des tirages au sort.
Découvrez les cadeaux !
Un championnat équitable
Que vous soyez homme, femme, jeune de – 18 ans, débutant, confirmé, compétiteur… vous pouvez vous qualifier à la Grande Finale. Chaque joueur concourt dans la série de son index de référence (6 séries Dames et 6 séries Messieurs), qui est celui à la date d’inscription au Grand Trophée. Pour les inscriptions antérieures au 2 avril 2012, l’index de référence est celui au 2 avril.
Un championnat stimulant
Grâce au classement temps réel accessible sur www.legrandtrophee.com, vous pouvez visualiser à tout moment vos performances et votre rang, ainsi que ceux de votre famille.Suivez également ma progression et mon classement du grand trophée 2012 dans la catégorie : le grand trophée 2012 . 

jean-luc

En quoi consite le golf ?

Qu’est-ce que le golf ?Le golf est un sport qui se pratique avec une série de clubs de golf, et avec une balle.

Vous devez frapper dans la balle à l’aide de clubs de golf pour atteindre un trou placé sur un « green » (surface où le gazon est tondu plus ras que sur le reste du parcours).

 

Un parcours de golf se compose de 18 trous.

La distance du parcours est souvent comprise entre 4 à 5 km et se joue plus ou moins en 4 heures.

Un parcours de golf est composé de plusieurs trous qui se jouent en 3, 4 ou 5 coups. Quand on rentre la balle dans le score définit, soit 3 coups sur un par 3,ou 4 coups sur un par 4, on dit qu’on a réalisé un par.

Le terrain est délimité avec un fairway qui est la partie rase du parcours, qui compose la surface de jeu.

Les architectes de golf ont l’habitude d’ajouter des bunkers, c’est-à-dire des emplacements creux avec du sable, donc plus difficile à jouer ou  des obstacles d’eau pour pimenter la difficulté du jeu.

Le rough se situe à l’extérieur du fairway, et offre une difficulté supplémentaire, car l’herbe est plus haute que sur le fairway, et donc la balle de golf est plus difficile à jouer dans ses conditions.

A l’extérieur, on peut perdre sa balle dans un hors limite.

Le but du jeu est de mettre la balle au fond du trou en un nombre de coups minimum.

Un joueur dit «scratch » est un joueur qui joue le minimum de coup requis . Les pro jouent même en dessous du par !

Jouer au golf est un des sports les plus dures au monde car cela nécessite une certaine dextérité pour manipuler la balle à l’aide de clubs de golf, et on dispose d’un temps de réflexion assez long entre chaque coups à jouer.

Sport d’adresse et donc de réflexion, il faut être très fort mentalement mais aussi physiquement !

Même si on peut jouer seul au golf, il est plus amusant de jouer à 2 et jusqu’à 4 joueurs au cours d’une même partie de golf, ce qui permet de passer un moment agréable avec des personnes que l’on ne connait pas !

 

jean-luc le golfeur heureux